Le modèle de RIACE

Lorsque l'on parle d'accueil de personnes migrantes en territoire rural, le village de Riace dans la région de Calabre en Italie est souvent cité.

En effet, Riace était un village déserté dans les années 90. En juillet 1998, alors qu'une embarcation de 300 personnes kurdes échoue sur la côte, le maire de la ville, Domenico Lucano y voit une opportunité.

Il décide alors d'accueillir et d'intégrer les populations au sein du village. Les habitants du village leur viennent en aide. Les maisons abandonnées sont réhabilités, des commerces sont relancés comme des ateliers-boutiques de céramique, de broderie et de tissage, où Calabrais et réfugiés travaillent côte à côte. Il y a aussi eu des créations d’emploi dans l’agriculture et dans les services d’entretien. Cet accueil a également permis de restaurer des services publics comme l'école.

L'état a financé depuis 2002 un programme d'insertion à hauteur de 35 euros par jour et par personne.

Riace en chiffres:

  • 2100 habitants à Riace
  • 400 réfugiés installés
  • 6000 réfugiés sont passés par le village depuis 1998
  • 22 nationalités

Aujourd'hui, le maire a changé et face à un régime Italien qui s'est durcit, le projet d'accueil a été arrêté.

Pour autant, il semble important de garder en mémoire le modèle qu'a construit Riace en 20 ans. Pour avoir une idée, nous vous conseillons de voir le film Un Paese di Calabria dont vous trouverez l'interview de la réalisatrice ci-dessous:

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OKAbonnements générés par Strikingly